Comment devenir trader indépendant ?

Devenir trader en compte propre

Pour devenir trader indépendant il faut faire preuve d’une grande motivation. Et surtout se demander pour quelle raison vous voulez-vous lancer dans cette activité ? Si vous faite cela en complément de votre travail habituel c’est une chose. Si vous souhaitez en vivre c’est une autre histoire.

Le trading fait appel à de multiples compétences. La première va être de s’intéresser, de se former, seul, dans une institution de formation, auprès d’un autre trader sous forme de coaching.

Dans un premier temps vous allez chercher à trouver les meilleures techniques de trading pour espérer gagner le plus d’argent possible. 

Si vous n’arrivez pas à être rentable sur court moyen terme vous allez soit abandonner, soit continuer de perdre. Abandonner est probablement une bonne chose surtout si vous vous êtes lancé pour de mauvaises raison et avec peu ou aucune passion.

Si vous persistez car cette activité pour passionne mais la rentabilité n’est pas encore au rendez vous vous posez certainement beaucoup de questions. Peut être qu’au fil de vos recherches vous allez commencer à entendre parler de psychologie du trading.

Si vous êtes à ce stade de réflexion vous êtes au bon endroit, ce site est fait pour vous. Si vous accepter de comprendre que le problème n’est pas que technique mais d’ordre interne, d’ordre psychologique vous ne le savez pas encore mais vous venez de débuter un processus gagnant.

Le trading c’est plus de 80 % de psychologie, le reste c’est de la technique puis de l’expérience.

Comment devenir trader indépendant ou trader en compte propre ?

Qu'est ce qu'un trader indépendant ?

Un trader indépendant est également appelé trader en compte propre. Dans cette activité le trader va avoir en gestion son propre capital sous forme de portefeuille.

Vous pouvez très bien faire du trading pour votre propre compte tout en exerçant un autre métier. Ici l’activité de trading peut représenter un appoint financier à votre activité principale.

Ici la psychologie, le stress du trading peut aisément être contrôlé. Si vous êtes raisonnable, que vous définissez clairement les sommes que vous engagez, vous savez que quoiqu’il arrive vous avez votre travail à côté qui vous permet de subvenir à vos besoins.

Si vous décidez ou envisagez d’en vivre ce n’est pas la même histoire, la pression est toute autre et peut prendre des formes insoupçonnées.

Qu'est ce qu'un trader pro ?

Le trader professionnel peut être celui qui n’a que cette activité comme source de revenu. Il s’agit de son travail à temps plein. Disons plutôt que dans ce cas présent le trading représente l’activité qui vous prend le plus de temps d’un point de vue fiscal

Vous pouvez par exemple avoir une activité de type micro entreprise qui vous prend une ou deux heures par jour. Le reste du temps vous ne faite que du trading. Le point de vue des impôts est que vous être trader professionnel et non micro entrepreneur dans l’autre activité. 

Le trader pro est avant tout un chef d’entreprise. Un commerçant. Son objectif est de dégager du rendement, des plus-values sur les marchés financiers. Il doit prendre en compte ses charges fixes, la fiscalité du pays dans lequel il a sa résidence fiscale, ses gains, gérer ses pertes. Le tout doit lui permettre avec un capital adapté de pouvoir vivre de son trading. 

Avant de vous lancer en tant qu’indépendant dans le trading et ne plus être à l’abris du salariat il faut avoir développé une bonne rentabilité dans le trading. Si vous n’êtes pas rentable ou pas assez ce n’est pas en vous lançant à temps plein que vous allez le devenir. Cela va être pire, la pression va être monstrueuse et impacter vos résultats.

Les différences entre le particulier et le professionnel

Pour moi la plus grande différence est d’ordre psychologique. La pression sur le trader professionnel en compte propre est énorme. Il y a obligation de résultat car c’est votre seule source de revenu. Il est donc indispensable d’adopter des comportements de professionnel tant dans la discipline pour prendre des positions que dans le money management

Le particulier peut également adopter un comportement professionnel ce n’est pas incompatible, mais lui il sait qu’il a un travail à côté, et ça change tout.

La fiscalité d'un trader indépendant

LE PARTICULIER

Le trader particulier est soumis en France à la Flat Tax. Cela représente 30 %. Elle est distincte de l’impôt sur le revenu. La Flat Tax s’applique dès le premier euro de plus-value. Le particulier n’étant par définition pas constitué en société il ne peut déduire aucun frais en lien avec cette activité. 

Un élément important est à prendre en compte. Lorsque vous faites des plus-values, il est important voir même primordiale de provisionner pour pouvoir payer les impôts de l’année prochaine. En effet, si vous faites par exemple 1000 euros de gains en 2022 vous devez provisionner cette somme pour 2023. Si en début d’année 2023 vous perdez votre portefeuille sur de mauvaises opérations quoiqu’il arrive vous êtes redevable de la Flat Tax sur l’année 2022 soit 300 euros. 

Les pertes de 2023 peuvent être reportées et déduites de vos futurs gains durant 10 ans, mais uniquement sur le trading et non sur vos revenus classiques.

 

LE TRADER PROFESSIONNEL 

Le même principe s’applique au trader pro. Sauf que lui il n’est pas soumis à la Flat Tax mais aux BNC (bénéfices non commerciaux). 

Ici le trader est un véritable chef d’entreprise. Il est constitué en société (sauf micro entreprise). Il a deux possibilités pour se payer des produits de son trading. Soit sous forme de salaire, dans ce cas il a une fiche de paye et cotise à l’ensemble des charges sociales qui vont avec. En gros il faut prévoir la moitié de charges sociales et autres taxes sans oublier qu’il aura également acquitté l’impôt sur les BNC… 

Dans ce cas le capital de trading appartient à la société et le trader n’a pas le droit d’en faire n’importe quoi. 

S’il décide de ne pas être salarié, il dispose librement de son capital de trading. Il est soumis à l’imposition sur les bénéfices non commerciaux dans la même forme et va cotiser de manière différente aux prélèvement sociaux, URSSAF etc. 

Une constitution en société avant d’être obligatoire, permet aussi de déduire l’ensemble des frais en lien avec le trading. Il est possible de déduire des charges comme les abonnements à des plateformes de trading, sites d’informations financières payants, déduction des frais et commissions de bourse etc.

Quel statut juridique pour le trader indépendant professionnel ?

Le trader pro ne peut se constituer en micro entreprise. Généralement c’est la SASU ou SAS qui sont retenues. Avant de choisir la forme juridique il est indispensable de se renseigner auprès d’un expert-comptable qui va permettre de faire le meilleur choix. En effet, une situation familiale spécifique et ou avec un certain montant de revenus peuvent entraîner des choix différents et plus favorables dans la raison sociale ainsi que le régime d’imposition.

Quel capital pour le trader particulier ?

Il n’y a pas de règle. Il est possible de faire du trading avec des tailles de position très réduite. La règle essentielle est de passer par un courtier régulé par les autorités de régulation de type AMF / FCA et autres organismes officiels. 

La tentation est forte pour les petits capitaux de passer par une prop firm. Mon avis là-dessus est qu’il faut dans un premier temps être franchement rentable pour réussir à passer les phases de tests qui peuvent se dérouler sur deux mois. Vous payez donc pour passer des tests et si tout va bien suivant les critères de trading et objectifs à atteindre sur compte de démonstration, la prop firm vous confie un portefeuille virtuel mais dont vous pourrez garder une partie des bénéfices. A ma connaissance certaines permettent aux bons traders de conserver 80 % des gains. 

Vous payez donc une somme pour pouvoir faire le ou tests. C’est avec les tests que les prop firms gagnent de l’argent. A ma connaissance il y a 95 % de perdants. Le souci ici c’est que si vous avez réussi les tests, avez gagné pendant le mois suivant, mais le mois d’après vous n’êtes plus dans les critères il faut tout recommencer, repayer le test etc… 

Cette option peut être tentée par un particulier mais difficile de faire la même chose pour un professionnel qui doit vivre de son trading.

Le capital du trader professionnel

Le trader pro ne peut pas passer un ou deux mois à trader sans rien gagner pour passer un test… 

Le capital d’un trader pro doit être soigneusement calculé au préalable fonction de son style de trading, des objectifs, de son train de vie. 

Il doit bien définir son objectif quotidien, hebdomadaire, mensuel. Prendre en compte toutes les charges en lien avec son activité y compris la fiscalité de son lieu habituel de résidence. 

Il est également bon d’avoir un matelas de sécurité en cas de période de crise durant lesquelles il est préférable de mettre le trading en pause.

Quels outils pour le trader indépendant ?

De nos jours et avec la magie d’internet, le trader indépendant professionnel ou amateur à sensiblement accès aux mêmes outils et informations. Les courtiers et plateformes de trading souvent utilisés par les professionnels sont également accessibles aux particuliers. 

– Un trader indépendant a besoin d’un courtier régulé, sérieux, fiable.

– Une plateforme de trading qui lui convient, qu’il maîtrise.

– Un outil de type Stream Deck pour le scalping (par exemple)

– Une connexion fiable et sécurisée à internet (surtout en scalping) pour la rapidité des  exécutions. 

– Un ou plusieurs sites d’informations afin de connaître en permanence les annonces économiques ainsi que l’actualité géopolitique.

Trader pour le compte d'autrui ?

Même si vous êtes trader indépendant professionnel constitué en entreprise vous n’avez pas le droit de trader le portefeuille de tierces personnes sans agréments ni autorisation de l’autorité de régulation. 

Le conseil en investissement pour autrui 

Même réponse pour le conseil en investissement, il faut avoir un agrément AMF en France. Le fait de fournir des signaux de trading par exemple c’est du conseil en investissement. 

1 réflexion sur “Comment devenir trader indépendant ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *