Qu’est ce qu’un plan de trading ?

Le plan de trading est l’ensemble des règles que vous allez mettre en place afin de cadrer votre journée ou session de trading du début jusqu’à la fin.

Il est bon de connaître cette appellation car elle est très commune dans le métier mais vous pouvez appeler le plan de trading comme vous le voulez. C’est très personnel,
tout comme un pattern de trading. Vous pouvez l’appeler routine de trading peu importe.

Le principal est de comprendre ce qu’il contient, même si certains éléments paraissent évidents ou insolites. Pour gagner de l’argent un trader doit respecter ses propres règles
et ne jamais s’en écarter.

Dans le milieu aéronautique j’appellerais cette phase la préparation du plan de vol.

Que contient un plan de trading ?

Qu'est ce qu'un plan de trading ?

Le plan de trading va contenir votre routine de travail.
L’ensemble des éléments à vérifier et à prendre en compte avant de débuter sa journée.

Commençons très simplement en consultant le calendrier du jour. Quel jour somme nous. Les marchés se comportent rarement de la même manière le lundi, vendredi, ou bien en milieu de semaine. Si le comportement du marché est différent (volatilité par exemple) il est très probable que la qualité de votre trading soit différente. Cela s’applique à tous les marchés, le Forex, les cryptomonnaies, indices.

Vous aurez des statistiques différentes chaque jour de la semaine mais également propre à chaque instrument que vous allez trader.

Comment connaître vos statistiques si vous ne tenez pas un journal de trading ?? Si ce n’est pas encore le cas je vous invite fortement à la faire. Si vous passez outre pourquoi pas, mais vous vous privez d’un moyen redoutable de vous améliorer.

Question : Si vous prenez l’avion et apprenez que le pilote n’a pas effectué la visite pré vol de son avion au sol avant le départ car il sait pertinemment qu’il n’y a jamais de problèmes ? Vous vous sentez comment ?

En trading c’est la même histoire, le plan de trading n’est que l’une des check lists que vous devez appliquer non sans réfléchir mais sans passer à côté par omission ou volontairement.

Le trader à qui vous avez confié votre argent applique toute sa procédure avec discipline. Cela vous rassure. Idem, je le trouve très pro. Mais alors vous, pourquoi vous ne le faite même pas avec votre propre argent ? Avez-vous un biais autodestructeur qui vous empêche de gagner en bourse ? Si vous avez des doutes je vous invite dans la section SOS trader.

Chaque détail va avoir son importance. Regardons dans le détail les points importants qu’il peut être intéressant à prendre en compte du début à la fin de la journée.

 

 

Auto analyse, quel est mon état physique et psychologique ?

Pour moi c’est la première chose à prendre en considération. Si vous avez de la fièvre avec une bonne grippe vos anti corps vont faire le boulot, mais pour le trading ce n’est pas une bonne idée.

D’une manière plus subtile, comment vous sentez vous ? Etes-vous en forme ? Vous seul vous connaissez. Faire du trading très simple puis compliqué en même temps. Si vous vous levez le matin et que vous êtes de mauvaise humeur, votre nuit a été très mauvaise, vous vous sentez bof ++ si vous trader dans ces conditions vous ne mettez pas les probabilités de votre côté.

Dans le cas présent, je vous recommande de faire l’équivalent d’un trader gagnant. Vous prenez votre journal de trading, vous notez la date du jour et indiquez, malade, ou pas en forme donc pas de trading. Si vous arrivez à faire cela c’est un énorme pas vers votre progression fulgurante, car le nouveau trader, disons débutant, n’a qu’une seule envie,
trader… Il a une journée de repos il faut trader quoi qu’il arrive…

Grace à cette action, vous n’avez pas perdu d’argent, et c’est la base. 

Si quelques temps après vous êtes dans la même configuration, malade, mais décidez de travailler et vous terminez la journée en rouge. Cela doit être consigné dans le journal.

Vous pourrez aisément mettre en parallèle les deux journées « malade, pas en forme » et les différents résultats en fonction de la décision.

Examen de votre journal de trading

Si vous êtes opérationnel, je dirais que c’est le moment de consulter votre journal de trading et disons vérifier vos derniers jours de travail.

Si nous sommes disons lundi matin avant l’ouverture des marchés et que vous êtes day trader ou scalpeur regardons ce que donnes vos résultats les lundis ?

Vous constatez que le lundi est votre pire journée mais ne savez pas encore pourquoi. Bien je pense qu’il ne faut pas trader de la journée tant que l’explication et les actions correctives ne sont pas en place. Le journal de trading doit vous permettre de mettre en lumière ce genre de problèmes et trouver des solutions. 

Je sais avec des SI nous sommes tous très riches ! Mais SI nous ne sommes pas un minimum professionnel nous allons tous perdre et ce n’est pas notre fonds de commerce.

Le calendrier économique du jour et les actualités

Avant de vous mettre devant votre outil de trading et vos graphiques regardons et examinons le calendrier économique du jour ainsi que de la semaine.

Ici c’est un peu comme consulter la météo pour le pilote de ligne. Si vous tradez le Nasdaq en scalping comme moi nous n’allons pas prendre des positions à quelques minutes de l’allocution de Jérôme Powell de la FED au sujet des taux d’intérêts. Nous savons par expérience qu’il va y avoir de gros mouvement pas toujours cohérent invalidant les statistiques de nos patterns de trading.

Ne comptez pas lors de telles annonces sur les signaux Forex ou crypto. Il n’y a plus rien de technique.

extrait et exemple de calendrier économique pour le plan de trading

Malheureusement l’appât du gain va faire que nombre de professionnels vont se retirer bien avant les annonces laissant les débutants qui veulent gagner beaucoup d’argent grâce à la grande volatilité.

Sachez juste que statistiquement vos setups de trading ne valent plus grand-chose et que vous pouvez certes gagner plus mais avec des probabilités très faibles. Personnellement je passe mon tour.

Si j’ai quelque chose qui peut entraîner de la volatilité je note l’heure sur un support et ou je place une ligne verticale sur le graphique, par exemple quelques minutes avant l’heure de l’évènement. Vous avez ainsi qu’un pense bête visuel sur le graphique.

Déterminer votre zone de trading

Je l’appel la playing zone ou « zone de jeu ».

Par déterminer votre zone de trading j’entends identifier les gros niveaux psychologiques et techniques, les supports et résistances, les points pivots et tous ce qui peut influencer le bon déroulement de votre trade.

Il peut y avoir ainsi plusieurs zones identifiées voir aucune ou bien mal positionnée pour acheter ou vendre. Si ma zone de trading n’est pas satisfaisante, si je n’ai pas de « place » pour trader et avoir les probabilités de mes patterns bien je ne fais rien. Je place des alarmes et je reviens sur ma plateforme de trading lorsque j’entre dans une zone identifiée comme conforme.

Si vous faites du swing trading vous êtes un peu moins concerné par cela, enfin tout dépend de l’unité de temps.

Si vous faites du scalping ou day trading vous pouvez transposer cette méthode à de nombreux marchés financiers.

Vérifier la sécurité de la station de trading et le matériel informatique

Il n’y a pas que le money management et le stop-loss. Si votre connexion internet est instable ou que vous avez une coupure de courant sans avoir de plan B vous pouvez vous en souvenir.

La section sécurité de la station de trading explique tout dans le détail. Je vais donc juste rappeler dans les grandes lignes ce
qu’il est bon d’intégrer à la routine des vérifications.

Le plan de trading est une liste de procédures pour mettre en place une routine de travail et améliorer les résultats

Logiciel de trading

Vérifier rapidement que vos réglages sont en place. Quelques fois il peut y avoir une surprise. Pas de sauvegarde à la dernière session etc. Si vous utilisez le stream deck, vérifiez que tout est OK.

Interface de trading du broker

Gardez l’interface en ligne du courtier ouverte même si vous ne l’utilisez pas. Si vous avez un bug avec votre logiciel ou interface de travail vous pourrez solder rapidement votre position.

Connexion internet

En cas de perte de connexion internet vous devez pouvoir clôturer vos positions très rapidement et d’une manière connue. 

 

Je suis en train de scalper le Nasdaq mini à 3 lots. D’un coup, plus de connexion, fibre HS. A 3 lots ca va très vite. Avec des lots futures ou un effet de levier important sur CFD le résultat est le même, notre stop-loss sera notre dernier rempart. 

 

Pour ce faire il est bon de garder son téléphone portable bien chargé en partage de connexion ou bien vous êtes sur l’application de votre broker. Ainsi vous pouvez solder votre position très rapidement et attendre le retour à la normale.

Coupure de courant électrique

Votre téléphone mobile vous permet de clôturer votre position rapidement voire même avec des profits même en cas de panne générale.

Trader combien de temps ?

Le facteur fatigue étant très important il faut fixer des limites. Les limites sont faites pour être respectées donc ici nous allons par exemple définir que si nous faisons du scalping d’une manière intense on fixe une heure maximum, voire deux heures.


Il faut se connaître pour définir clairement et d’une manière fiable ces limites. Il faut arrêter de trader avant d’entrer dans la zone de sous performance. J’aime bien indiquer cette limite sur le graphique de trading au moyen d’une droite verticale très visuelle. Si vous sentez un coup de mou vous faites une pause avant bien entendu.

Money management dans le plan de trading

Le money management est l’une des parties qu’il est difficile de respecter lorsque l’on débute. Nous allons fixer ici les risques que nous allons prendre durant notre session de trading.

 

Nous pouvons nous aider de notre journal de trading si figure sur ce dernier des informations relatifs au levier MM etc. Par exemple « pas à l’aise avec trop de levier ». Bien on réduit.

 

Nous allons définir notre ratio pour le day trader par exemple. Pour le scalpeur c’est plus délicat. C’est ici que nous allons intégrer nos zones de trading au money management.

 

 

Si nous sommes en sous levier et que notre zone de trading est conforme nous pouvons par exemple définir si nous pouvons et sous quelles conditions prendre un hedge en cas de mauvais trade.

 

Le hedge c’est le fait de prendre un second trade dans le sens opposé afin de figer la perte sur une position perdante. Ce n’est pas une méthode recommandée pour un débutant ou quelqu’un qui ne maîtrise pas son trading, sa psychologie.

 

Le nombre de lots maximum va être défini ici. La perte maximum journalière également.

 

La perte maximum journalière est importante car elle constitue une limite qui va éviter d’engranger des pertes trop importantes. Elle peut être définie en termes de somme d’argent de points ou de pips. L’important est de la respecter.

 

Lorsque cette perte est atteinte cela veut dire que le trader n’est pas en forme. Ce n’est pas un problème s’il est rentable dans la durée. Ici c’est une juste une limite qui est fixée afin de garder le contrôle sur les pertes. Si elles sont contrôlées et conformes au plan de trading le trader n’aura pas de stress. Trader sous stress, avec des émotions est souvent destructeur.

 

Petit rappel sur le rôle du money management et du ratio :

 

Si vous avez une technique de trading qui vous permet de spéculer avec un taux de réussite de 50 % soit une fois sur deux, sachez que l’étape suivant sera le respect d’un money management stricte.

 

Ayez à l’esprit que si à chaque trade vous risquez 1 euros et qu’une fois sur deux vous gagnez 2 euros vous êtes sur la bonne voie. Voila ici une super technique de trading. Le seul problème est le trader et sa capacité à appliquer cette règle simple…

Les techniques de trading

Dans le plan de trading nous allons définir quel pattern nous pouvons utiliser en fonction de l’instrument qui va être travaillé.


Avec de l’expérience vous apprenez à utiliser et élaborez plusieurs techniques de trading. Sachez qu’une seule technique, mais utilisée correctement est suffisante pour réaliser des plus-values d’une manière régulière.


Vous devez avoir ou mettre au point votre propre pattern de trading, le plus simple possible, qui donne de bons signaux, avec le moins d’indicateurs techniques possible !


Rappel : un pattern ou setup de trading est une configuration graphique avec ou sans l’aide d’indicateurs techniques qui permet de prendre une position avec un taux de réussite identifié. Attention il s’agit de ma définition perso. Si votre taux de réussite est de 25 % mais vous avez un ratio de 20, bien pas de problème vous êtes rentable, moi ça ne me correspond pas, mais chacun a sa méthode rentable.


Le trading c’est du sur mesure.

Testez le plan de trading en démo

Avant de partir en guerre ou en vol avec son plan de trading il est bon de le tester et pratiquer sur un compte de démonstration.


Mettez à l’épreuve votre « procédure » sur le compte virtuel afin de la valider et ou l’améliorer.


Les pilotes de lignes apprennent les procédures d’urgence sur simulateurs. 

Auto analyse lors de votre trading

Durant votre session vous pouvez passer par différents stades, allant de la fatigue, un coup de barre, des premiers signes d’impatience etc. Il est bon avant de prendre le moindre trade d’être en mesure de s’auto analyser afin de déterminer « suis-je en état de trader ? »

 

Si vous ne l’êtes plus ou avez un doute il faut arrêter. C’est ce que je fais, une simple pause, même prolongée. Ne pas trader c’est trader. 

 

Si je scalpe depuis 20 minutes et que quelque chose vient à me contrarier je vais arrêter et faire une pause. Je ne retourne pas sur la plateforme tant que je ne suis pas GO.

Débriefing des trades du jour

Faire un point pour comprendre et déterminer la qualité d’un trade en live peut être profitable. L’intensité de mon scalping permet de le faire.


Même dans le cas d’une position gagnante il est vivement recommandé de débriefer le trade et valider que le pattern a bien été respecté. Il est possible quelques fois de gagner de l’argent sur les marchés boursiers par hasard ou sur un malentendu. Si cela vous arrive, il faut absolument faire une pause dans votre trading car cela veut dire que vous ne respectez plus votre pattern. Et c’est une bonne chose car vous êtes peut-être fatigué et il est temps de faire une pause ou arrêter.


En cas de trade perdant, il faut également tenter un débrief rapide. Si la raison n’est pas évidente ou difficile à trouver, il faudra le faire à froid en fin de session ou le lendemain. Si vous ne le faite pas, à terme vous êtes cuit.


Renseignez votre journal dans l’idéal en temps réel, cela vous permet de déconnecter avec le marché quelques minutes et faire le point.


En fin de journée il faut absolument faire le point de l’ensemble de la journée. Il est également bon de noter les éléments non techniques comme les ressentis du genre, « journée verte mais pas confiant dans mon trading »

Comment faire un plan de trading ?

Il s’agit de votre routine quotidienne donc c’est à vous d’y mettre ce que vous voulez ou pensez être opportun.

Inspirez vous de ce qu’il y a plus haut si besoin mais faites vous-même votre procédure adaptée à vos besoins, contraintes, contexte.

Vous pouvez rédiger votre plan de trading sur divers supports comme un tableur excel ou bien un pdf.

Bon trading, et à bientôt.

Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *